Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 06:00
C'est pas que j'ai rien d'autre à faire, mais bon, laïcité oblige, et vu que la population du village est plus nombreuse au cimetière que sur les listes d'électeurs, me voilà recrutée d'office a grands coup d'arguments civiques culpabilisants au possible pour aller faire mon devoir de citoyenne zélée.....
De toute façon je pouvais pas me cacher : le cortège démarrait devant la maison.

En route derrière la fanfare dépressive, les vieux avancent difficilement, les médailles brillent sur les costumes comme les guirlandes sur un sapin de Noël, les parents sourient a leurs rejetons morveux et gelés, parce que les hommages ça se rend a 9h pétantes ! Et oui, morts au combats certes, mais ça pouvait attendre 11h et la levée du brouillard... Mais non, chaque année on y a droit....

L'héritier mâle a réussi a s'enfuir avec la complicité de Monsieur Mauvaise foi... Les deux complices s'engagent dans une guerre acharnée a grands coups de laser sur la play-station...Un nez qui coule et hop....Voilà que les deux complices s'improvisent médecins, me diagnostiquent à l'arrache une possible grippe avec infections nasales et enculages de mouches, et j'hérite de la corvée Armistice .

Mini-Moi ayant eu la bonne idée de se porter volontaire pour lire un poême, de toute façon j'ai pas le choix...

Nous voilà main dans la main, derrières tous les croquants a parcourir le village de long en large parce que va bien falloir amortir le prix de cette fanfare, et que si on va direct a la mairie, ça fait cher la minute, vu qu'il n'y a qu'une place a traverser... On va donc d'un pas fierot casser les couilles a tous les malins qui sont restés devant téléfoot, deux tours devant la boulangerie histoire d'emmerder le pauvre homme qui viens de se coucher après sa nuit de boulot, un tour devant le cimetière, juste pour vérifier si par hasard on y aurait pas oublié quelqu'un le jour de Toussaint et enfin un stop devant le monument au morts.

Tout le monde s'agite....pas que l'ambiance soit à la fête, mais il fait à peine 7°, on se pèle les miches, et à ce rythme là, je vais me retrouver d'enterrement tous les jours de la semaine prochaine vu les mines violettes . La petite vielle de l'épicerie à même les yeux fixes sur sa chaise roulante... c'est pas bon signe !

Discours du maire, fatal pour mes orteils que je sens même plus bouger
Discours du jesaisplusquic'estcecon, fatal pour le maire qui bleui a vu d'oeil

Enfin défilement des enfants de l'école....hommage à l'histoire avec un grand H, résumé des faits marquants, ....

Mini-moi s'approche enfin du micro pour lire son poème....pauvre gosse, elle arrive même pas a parler tellement elle claque des dents....Les docs me démangent d'aller sortir ma merveille de cette représentation à la con ! Du calme Maman, va pas filer la honte à ta fille.
De sa toute petite voix, elle s'acharne a articuler ses rimes, s'appliquant à ne rien oublier, les larmes aux yeux dès qu'elle trébuche sur un mot. Putin, faut que j'y aille.!
Traversé rapide de la foule....( 50 personnes chancelantes et tremblotantes), vite identifiée à la vue de mon perfecto , le passage s'ouvre sans difficulté. Je vois déjà les yeux horrifiés de la maîtresse d'école qui comprends a mon regard que ce n'est pas la peine de fuir...je me chargerais de son cas plus tard, coup d'oeil déstabilisé de Monsieur le Maire qui hésite entre intervenir, et rien...comme d'habitude....et les yeux de Mini-moi...
Accroupie a ses côtés ( pitin je suis plus aussi souple qu'avant), je lui murmure la fin de son poème qu'elle finira en souriant. La dernière rime clamé, je lui pose mes 3kg de cuir sur les épaules, réchauffe ses mains entre les miennes et la dirige vers la maison...

Le trottement rapide dérrière moi m'indique qu'une pintade en talon me cours après... volte -face, sourire carnassier...
- Oui ?
- C'est que, la classe doit encore chanter la Marseillaise, et il y a le vin d'honneur après... Elle doit rester...Vous comprenez, la Marseillaise, c'est l'hymne national...Les enfants doivent comprendre son importance...
- Mini-moi, rentre, boit un chocolat chaud, j'arrive....

- Quand à vous, il vous reste assez d'élève pour votre Marseillaise, alors me les cassez-pas. On a pas idée d'imposer ça  à des gosses avec un temps pareil, où alors, on fait vite et on commence par eux.
- Mais.....
- Mais rien ! bonne journée ( mes mains tremblent, et c'est pas le froid... elle sent pas le danger la pétasse ?)

Volte-face, encore....pour apercevoir Monsieur Mauvaise-foi arriver a grand pas... Arf...il a le flair aiguisé celui-ci... a tout les coups il me soupçonne d'avoir de mauvaises intentions.
- Mini-Moi se réchauffe, elle dit que t'as chargé tes docs...(arf....: expression courante réservé a la famille Mauvaise foi , code pour signifier que Maman est colère, voire en mode dangereux.)
- Non...je partais
- Mais...je disais a votre femme que il y a les Marseillaise encore a chanter après hommages des anciens combattants..

Dommage.....Elle comprends rien la morue, pourtant avec son chemisier quasi transparent et ses talons, elle devrait avoir froid elle aussi... Elle doit juste être très con...
Grande respiration, diplomatie oblige, Mini-Moi va encore subir la décérébrée jusqu'en juin...Je cherche mes mots, la tournure de phrase qui pourrait exprimer au mieux mon ressenti au moment présent...J'entrevoit les emmerdements qui m'attendent si je cède a l'instinct et que j'ouvre la boite gifle, sens le regard désapprobateur de Monsieur Mauvaise foi sur mes poings serrés enfoncés dans mes poches, et fixe les yeux vides de merlans de la fonctionnaire en sursis...

- Très bien, j'arrive.... je vais vous la chanter moi votre Marseillaise .
- Mais, mais, mais non....
- Non ? Vous savez pas ce que vous voulez vous.....au fait; regardez... ils ont finis.....

Et oui, toute occupée a ses palabres cette conne a pas capté que la vie continuait sans elle... Le curé aussi gelé que ses paroissiens, associé au maire avait pris les choses en main...C'est que , y avait vin chaud prévu à la salle des fêtes...

Soulagé, Monsieur Mauvaise foi voit disparaitre du même coup l'objet de la discorde :
- Promis l'année prochaine c'est moi qui irait....

Héhéhé..... ça, je vais pas l'oublier.....

Et dire qu'il y en a encore qui se demande pourquoi je sors jamais !

Partager cet article

Published by henriette mauvaise foi - dans Henriette et la sociabilisation
commenter cet article

commentaires

Mrs D. 16/11/2009 10:11


Ca, ce sont des souvenirs, mini moi, me rappelle ... Moi.
Sauf que j'avais pas une super maman pour me sauver des griffes de l'hymne nationale... ma maman était la maitresse d'école.


lau 14/11/2009 23:49


Cela fait bien longtemps que je n'étais plus passé par ici...et j'adoore toujours autant tes érits...dorénanvant les commémorations auront pour moi une autre saveur ! @ bientôt
Bises lau


Raimbaud 12/11/2009 21:34



M'a fallu du temps pour reprendre mon souffle : tu as un don certain pour raconter les histoires. Mais ce qui les rend encore plus divines, c'est de t'imaginer évoluer dans le monde réel car je
les soupçonne d'être vraies.
Cela dit, je te dois un truc que tu sera à jamais la seule à m'avoir donné : jamais je n'aurais imaginé que j'attendrai avec impatience le prochain 11 novembre... Merci.



La Romanche 12/11/2009 12:37


J'ai pas compris... ta fille était "obligée" (obligée ?) d'assister à la comémoration du 11 Novembre ? Un jour férié ta fille était obligée d'être
avec sa maîtresse ? De lire un poème ? C'était pas son choix ? M'enfin, t'habites Où ?!!!


Hime 12/11/2009 10:54


N'empêche que tes virées aussi rares soient-elles, servent à quelque chose!
Te faire écrire, nous faire marrer. Et comme dirait l'aut', c'est pas Do(c)mmage...


Jérôme a.k.a. Seltzer 12/11/2009 09:33


Ben, on le sait depuis belle lurette : y'a que les animaux à sang froid pour survivre aux commémorations.


Présentation

  • : Le blog de Henriette Mauvaise-Foi
  • Le blog de Henriette Mauvaise-Foi
  • : mauvaise foi, railleries et raleries..... Voisine acariatre, ou philosophe de comptoir, Henriette Mauvaise-Foi a toujours quelque chose a dire, sur tout... Mais henriette est erotique a souhait, lorsqu'on sait prendre son temps !
  • Contact

Profil

  • Madame Olson
  • Rien et tout.
Positivement pessimiste ou négativement optimiste.
Résolument érotique ou sensuellement résolue...
Tout ou Rien...
  • Rien et tout. Positivement pessimiste ou négativement optimiste. Résolument érotique ou sensuellement résolue... Tout ou Rien...

Me Contacter


               ICI