Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 06:02
Basile ne se souvenait plus vraiment d'où lui était venu cette attirance pour les cheveux. Dès son plus jeune âge, il ne remarquait que les filles aux longs cheveux. Peu lui importait la couleur. Tant qu'ils étaient beaux, propres, soyeux...qu'ils soient très longs, longs ou juste mi-long, il n'avait d'yeux que pour celle qui les possédait.
Ainsi il navigua dans l'adolescence au bras d'une petite grosse pas bien méchante mais a la chevelure aussi flamboyante que rousse, il sorti quelque fois une blonde fadasse qui avait pour mérite de longs fils d'ors en guise de coiffure, ce qui compensait bien son manque évident de poitrine et d(attrait, il hésita entre épouser l'asiatique Maé-Ling et son casque de jais et la splendide Svetlana et sa crinière qui reflétait le soleil.

Il se remémorait ses premiers amours, avec tendresse, en caressant dans une douceur quasi religieuse la chevelure auburn qui reposait sur ses genoux. D'un geste délicat, il passait ses mains sur le front pour perdre ses doigts dans sa frange, massait du bout des ongles le haut du crane. D'un seul regard il était tombé amoureux. C'était La femme de sa vie. Elle alliait tout ce qu'il recherchait. Il l'avait aperçut de dos, les cheveux ondulants sur les reins, les reflets de l'automne sur la frange... Ses cheveux sentaient bon le pain d'épice et les fruits rouges...curieux mélange, avait-il pensé...
Depuis il n'avait jamais pu la quitter du regard.

Il la regardait maintenant, les yeux clos, le visage reposant sur ses cuisses, et les cheveux épars ...comme une auréole, comme l'ange qu'elle était.

Plein de tristesse enfin, il déplaça sa tête pour se lever, presque a regrets.

Il était pressé de finir sa tache pour revenir près d'elle, près de son obsession.

En 10 minutes il expédia le boulot, rangea tout dans un sac plastique qu'il remonta aussitôt pour le poser sans bruit pres d'elle.

Il annulerait son rendez-vous chez le coiffeur dès demain matin. Finalement, elle ne couperait pas ses cheveux, il avait réussi a la convaincre.

D'un geste sûr, il regarda sa belle endormie une dernière fois avant de sortir de la maison pour enterrer les autres morceaux dans le jardin.
C'était décidé, il garderait la tête sur la table de chevet, près de lui, et il pourrait la brosser ses cheveux, tous les jours....

Partager cet article

Published by Madame Olson - dans Pensées Et Bizarreries
commenter cet article

commentaires

Luna 22/11/2009 22:30


En lisant ton billet fort bien écrit comme d'habitude, j'avais comme illustration sonore, dans le tête une vielle chanson de georges moustaki, dont le refrain dit : la fille auprés de qi je dors,
m'enroule de ses cheveux d'or, comme une araignée dans sa toile!!! c'est tout ce dont je me souvienne...
Bonne soirée


La Romanche 21/11/2009 10:57


T'es glauuuuuuuuque ! J'adore !


Raimbaud 21/11/2009 10:19


Moi aussi, j'aime bien les cheveux aux burnes.


Présentation

  • : Le blog de Henriette Mauvaise-Foi
  • Le blog de Henriette Mauvaise-Foi
  • : mauvaise foi, railleries et raleries..... Voisine acariatre, ou philosophe de comptoir, Henriette Mauvaise-Foi a toujours quelque chose a dire, sur tout... Mais henriette est erotique a souhait, lorsqu'on sait prendre son temps !
  • Contact

Profil

  • Madame Olson
  • Rien et tout.
Positivement pessimiste ou négativement optimiste.
Résolument érotique ou sensuellement résolue...
Tout ou Rien...
  • Rien et tout. Positivement pessimiste ou négativement optimiste. Résolument érotique ou sensuellement résolue... Tout ou Rien...

Me Contacter


               ICI